Ligue Francophone de Football en Salle

Province du Hainaut




1. Contexte

Si le sport s’est largement démocratisé ces cinquante dernières années, une série de discriminations sociales et sexuelles persiste : moindre pratique régulière et faible présence dans le sport de haut niveau chez les femmes, traitement médiatique différencié voire sexiste, représentation inégalitaire au sein des instances dirigeantes, etc. Ces inégalités vont contribuer à l’intériorisation de normes genrées figées, et ce dès le plus jeune âge, entrainant un renforcement des inégalités sanitaires et sociales. 
Ainsi, par exemple, au niveau des clubs sportifs actifs en Fédération Wallonie-Bruxelles, 70% des affiliés sont des garçons. De même, le dernier Eurobaromètre montre que, d’une manière générale, dans l’Union européenne, les hommes sont plus nombreux que les femmes à faire de l’exercice, à pratiquer un sport ou à s’adonner à d’autres types d’activités physiques. 
Or, en plus d’être bénéfique pour la santé, tant physique que mentale, le sport est un formidable outil éducatif, d’épanouissement et de développement personnel. Ainsi, les femmes pratiquant un sport bénéficieraient d’une meilleure image d’elles-mêmes, et la participation à des activités sportives les aiderait à croire davantage en leurs capacités d’action et leur autonomisation. Participer à un sport permettrait aussi une meilleure intégration et inclusion des femmes dans la société. 
Enjeu majeur en termes de santé publique, de justice sociale et d’éducation, le sport au féminin et la mixité dans le sport constituent des conditions sine qua non de l’égalité des sexes, filles et des garçons, hommes et femmes qui doivent dépasser les attributions qui leur sont assignées par la société en vue d’accéder aux mêmes perspectives d’émancipation. 
Les projets sélectionnés dans le cadre du présent appel à projets feront l’objet d’une méta évaluation à l’issue de laquelle le meilleur projet se verra décerner le Trophée Egalité et mixité dans le Sport en Fédération Wallonie-Bruxelles. 


Vous souhaitez inscrire votre structure sportive dans cet élan positif qui vise à permettre aux hommes et aux femmes d’avoir accès, en fonction de leur envie, aux activités sportives et de les pratiquer soit dans un contexte unisexe soit en mixité, cet appel à projets vous concerne ! 



2. Objet de l’appel à projets 

Le présent appel à projet vise à soutenir la création de projets pilotes et novateurs en matière de sport mixte et de sport féminin dans le domaine du Sport de Loisirs, à l’exclusion du sport de haut niveau et, en priorité, dans le domaine du Sport collectif. 
L’objectif est de permettre aux hommes et aux femmes d’avoir accès, en fonction de leur envie, aux activités sportives et de les pratiquer soit dans un contexte unisexe, soit dans un contexte mixte. 
L’objectif est d’expérimenter des projets tels que : 
- la création d’une équipe mixte dans un sport habituellement non mixte,   - la création d’une équipe féminine dans un sport majoritairement pratiqué par des hommes ou d’une équipe masculine dans un sport majoritairement pratiqué par des femmes  - la mise en place et le développement d’une section féminine et/ou mixte dans un ou des sport(s) individuel(s)  - la promotion de la participation des femmes dans les fonctions de monitrice sportive et d’arbitrage. 

Qu’entend-on par « mixité » ? 

La mixité doit être vue de manière co-éducative, dépassant la « simple » mixité quantitative (présence numérique de filles/femmes et de garçons/hommes). Il s’agit d’« éduquer en commun », d’animer et d’éduquer ensemble des filles/femmes et des garçons/hommes dans le respect de chacun. 

Lorsqu’elle est ainsi recherchée, la mixité fait l’objet d’une réflexion pédagogique et présente plusieurs avantages : 

- Elle permet de conscientiser aux stéréotypes liés au sexe et donne l’opportunité de déconstruire ceux-ci ; - la pratique d’un sport en mixité, permet l'apprentissage de la vie en société et du respect de l'autre. - La mixité favorise le développement de la coopération et de l’aide mutuelle entre les deux sexes ; - Elle permet aux filles et aux garçons réunis d’accéder à une culture commune. Ce référent commun ne peut se développer que par l’acquisition d’un langage commun, de l’expérience de pratiques et d’activités réalisées ensemble ; - La mixité peut aussi être conçue comme un outil d’intégration sociale ; plaçant des filles/femmes et garçons/hommes en coéducation afin que chacun-e puisse apprécier la compagnie de l’autre sexe, ignorant toute différence et partageant un apprentissage et une éducation en vue de l’intégration sociale 

 
Qu’entend-on par « Egalité » ? 

Par « égalité », il s’agira donc de sensibiliser et de motiver les participant-e-s et/ou les professionnel-le-s du sport à oser expérimenter différents sports, qui sont traditionnellement connotés comme étant pratiqués par le sexe opposé, afin de permettre à chacun-e un accès égal au sport, aux infrastructures sportives, ou plus généralement à une couverture médiatique ou encore à des postes dans les instances sportives. 

3. Qui peut introduire un projet ? 
 
? Les Fédérations et associations sportives reconnues par la Fédération WallonieBruxelles1 ? Les clubs sportifs affiliés à des Fédérations reconnues par la Fédération Wallonie-Bruxelles ? Les centres sportifs locaux et intégrés reconnus par la Fédération WallonieBruxelles 

Les organismes précités peuvent également présenter des projets en partenariats avec des associations susceptibles, grâce à leur ancrage particulier, d’amener un public éloigné de la pratique sportive vers celle-ci. 
Quels projets peuvent être introduits ? 

Il s’agit de projets sportifs, d’une durée de 3 mois minimum et de 13 mois maximum, devant être novateurs et expérimentaux dans le domaine du Sport de Loisirs, à l’exclusion du sport de haut niveau et, en priorité, dans le domaine du Sport collectif. 
Les bénéficiaires du projet sont des personnes âgées de 12 ans minimum et plus, sans limite d’âge. 

Ces projets auront pour objectif de constituer une « bonne pratique » susceptible de pouvoir être transposée et pérennisée dans le monde du sport en Fédération WallonieBruxelles. 

2 axes thématiques principaux : 

Les projets déposés porteront soit sur : 

- la déconstruction des préjugés et stéréotypes rencontrés dans le sport 

- l’ouverture d’un sport qui est traditionnellement majoritairement pratiqué par des personnes d’un même sexe, en vue de le rendre accessible à l’autre sexe

Publié par Patrice Dessimeon le Jeudi 16 Février 2017 à 17:19


Notice (8): Undefined index: LFFS_POPUP [APP/View/Elements/popup.ctp, line 6]